Connexion

Colloque Scientifique International

L'esclavage : quel impact sur la psychologie des populations ?

Martinique, 26-27

et Guadeloupe, 28 octobre 2016

Ses perspectives

Ce colloque est d’abord un colloque scientifique qui vise à croiser pour la première fois  les connaissances  que nous avons des conséquences psychologiques de l’esclavage, ce à la lumière des nouvelles données historiques, épigénétiques et psycho-traumatologiques. Cet objectif s’il est atteint constitue,  en soi, un grand pas en avant et en représente la perspective principale. Cependant il convient de souligner que nous souhaitons ne pas rester dans l’entre-soi habituel des colloques scientifiques et atteindre les couches sociales qui en sont éloignées. C’est pourquoi nous avons noué des partenariats avec les médias et avec des artistes connus pour leur engagement afin de mutualiser la diffusion médiatique de leur spectacle et  de notre colloque.

Celui-ci fera l’objet d’un ouvrage qui sera publié en français et en anglais et permettra de mettre en œuvre des recherches prospectives spécifiques dans les différents pays concernés qui pourront servir de références comparatives pour des recherches ultérieures. 

Une autre perspective  espérée  de ce colloque est que ces connaissances puissent éclairer la compréhension des maux que dénonçait le Secrétaire Général des Nations Unies  Kofi Annan le 21 mars 2004 à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, « Nous devons mettre fin aux conséquences, qui persistent à ce jour, de l’esclavage et du commerce des esclaves.  Ces injustices historiques sont parmi les causes de la pauvreté, du sous-développement, de la marginalisation, de l’exclusion sociale, des disparités économiques, de l’instabilité et de l’insécurité dont beaucoup souffrent aujourd’hui dans différentes parties du monde, en particulier dans les pays en développement. »

Car ce colloque peut apporter des explications psychologiques utiles aux nombreuses analyses économiques, sociologiques et démographiques des causes de cette pauvreté, de ce sous-développement, du marasme des Noirs dans le monde, de la proportion de Noirs incarcérés aux Etats-Unis, du contraste, au Brésil entre les 45% de population noire et l’absence de Noirs parmi les millionnaires et les élites politiques, de même que les nombreux paradoxes de ce type à travers le monde. Ce colloque peut donc apporter des arguments irréfutables à la compréhension de cette situation étrange de l’humanité, héritée soit directement de l’esclavage soit par le biais du racisme établi par l’esclavage.

Si la lutte contre le racisme s’est beaucoup développée ces dernières décennies notamment autour de la notion des droits de l’homme, les éléments psychologiques qui sont pourtant au cœur des mécanismes du racisme n’ont été invoqués que dans le hic et nunc ; ils ont ignoré tout le fondement historique de l’infériorité raciale rationnalisée. Les analyses psychologiques de Fanon, de Memmi, de Guillaumin etc. n’ont pas approfondi le rôle de l’esclavage  et de ses conséquences psycho-traumatiques.

En ajoutant aujourd’hui une nouvelle approche qui permet de mieux comprendre les comportements, le colloque a notamment pour perspective de mieux saisir la nature du décalage que l’on observe partout dans le monde, aux Etats-Unis, en Europe, à Trinidad, au Brésil entre les dispositions législatives de lutte contre le racisme et leurs résultats concrets. Et peut-être de l’atténuer. Pour ce faire, le colloque mettra en place des recherches croisées afin d’assurer un suivi scientifique de ces conséquences psychologiques de l’esclavage.

Les bénévoles de FIRST CARAÏBES travaillent à la préparation de ce colloque scientifique International en liaison avec ses partenaires et en sachant que sa réussite dépend de leur soutien. Nous les en remercions vivement.

 

L’ASSOCIATION FIRST CARAÏBES